samedi 15 décembre 2007

Générations en question

La notion de génération convient d’être interrogée sur le plan de l’effet de l’accélération de l’innovation technologique et de l’émergence de nouveaux médias, en particulier le web et ses prolongations.

La question du rapport de la génération 68 à l’image et aux médias peut être posée. Si les soixantehuitards ont symbolisé la génération de l’image et de l’innovation dans les médias, leur rendez-vous manqué avec l’internet marque bien une difficulté à saisir les potentialités de ces médias et plus largement les transformations des relations sociales.

La transmission du savoir ne tient plus seulement dans le sens traditionnel qui va du plus expérimenté au plus jeune. La modernité évolutive est marqué par une fluidité et une obsolescence croissante des savoirs. L’anthropologue Margaret Mead parle de « culture préfigurative » pour montrer que les adultes peuvent apprendre de leurs enfants ou de personnes plus jeunes. L’informatique et ses dérivés forment le lieu le plus symbolique de cette mutation. Au sein des familles, c’est souvent un enfant qui se transforme en Directeur des services informatiques local… De même dans l’entreprise, de jeunes embauchés peuvent être recrutés à des salaires plus élevés que des ingénieurs chevronnés en raison de leurs connaissances plus fraîches par rapport à certains logiciels.

Fondamentalement les changements dans les relations entre les générations concernent l’émergence de la notion de responsabilité intergénérationnelle et plus largement à la réciprocité entre les générations (Attias-Donfut). Loin des discours idéologiques sur la guerre des générations (Chauvel) pointant une classe d’âge de privilégiés face à des jeunes sans avenir, la réciprocité entre les générations se relève dans le cadre des situations de famille ou du voisinage (Pennec) comme dans celui de l’entreprise.  

2 commentaires:

Matins Bleus a dit…

Une adresse de charme pour Seniors exigeants voulant s’aérer la tête et le corps !
Venez seul(e) à deux ou à 12, dans le Pays d'Auge, joyau de la Normandie, dans une campagne ravissante et propice aux randonnées pédestres, équestres, ainsi qu’à bicyclette
A 45 mn de la mer: Cabourg, Deauville, Trouville, Honfleur, à 2 h de Paris, je peux accueillir un petit groupe de seniors, dans d'excellentes conditions de confort, aux " Petits Matins Bleus" gîte de charme 3*** pour 5 personnes et, dans la même propriété aux
" Pommiers" 3*** pour 4 couples

Des services sont proposés aux seniors qui le souhaitent :
Pension complète, loisirs, assistance, accompagnement, accueil amical et tonique, pour un week-end, une semaine, un mois
Des stages sont proposés :
Stages de cuisine (cuisine du monde, cuisine de curiosité, cuisine BIO)
Des stages d’anglais
Week-end remise en forme et randonnée douce
Développement personnel : La retraite, un changement de vie, comment s’y préparer
Des stages de relaxation et de gestion du stress, par le chant
Nous pouvons vous préparer des paniers pic nique pour la journée, ou un barbecue géant, dans le cadre d’une journée de randonnée

Ouvert toute l'année
A bientôt pour un week-end ou un séjour détente, sportif, champêtre et convivial !
Visitez mon site : www.petitsmatinsbleus.com

Anonyme a dit…

Ma mère, personne charmante, mais..exigente, a eu la chance de passer des vacances aux " Pommiers" elle en est revenue enchantée, car elle y a trouvé amitié, échanges, tout en gardant une certaine indépendance.
Après avoir eu une maison de campagne, elle est heureuse d'avoir trouvé une adresse à la campagne, où elle peut aller, à sa guise s'aérer, le temps d'un week-end ou d'une semaine.
Anne, la charmante propriétaire, va la chercher à la gare de Lisieux ( Lisieux- Paris, 2 h de trajet)
Je crois que pour son prochain séjour au printemps, Maman suivra un cours de cuisine, elle a envie d'apprendre à faire des verrines.

N'hésitez pas à conseiller à ceux qui veulent le meilleur, pour leurs parents, à donner cette adresse charmante et campagnarde, si proche de Paris et de la mer

http://www.petitsmatinsbleus.com

Marie Jeanne